Flash infos
                            
 
    Actualité: 
Option |
Organisations Professionnelles


Le Réseau de Femmes Journaliste plaide pour l'amplification du pluralisme de la sphère publique
Publié le 08-03-2019    Source: SECODO



Abidjan, 07 mars (AIP)- Le Réseau des femmes journalistes et des professionnelles de la communication de Côte d’Ivoire (REFJPCI) plaide pour que les médias amplifient le pluralisme dans la sphère publique en faisant en sorte que la parole soit donnée aux femmes et hommes « de manière équitable ».


Les membres de ce réseau ont été reçus, jeudi, par le ministre de la Communication et des médias, Sidi Touré, à son cabinet, pour son premier numéro de « Les petits déjeuners du genre (PDG) », sur le thème, « Quelle contribution du ministère de la Communication et des médias dans la promotion du genre en Côte d’Ivoire ? », dans le cadre de la journée internationale de la femme (JIF) dont les festivités officielles auront lieu vendredi, à Bouaké, en présence de la Première dame, Dominique Ouattara.


S’inspirant d’une étude de 2014 sur l’image des femmes dans les médias, à partir des six meilleurs quotidiens ivoiriens en terme des ventes, la présidente Agnès Kraidy a indiqué que du chemin reste à faire pour permettre à la femme d’occuper une place de choix dans les médias car « l’image de la masculinité est associée à la politique, l’économie, la diplomatie, au sport » quand la gente féminine, si elle doit être visible, « n’est ni porteuse d’une parole d’autorité, ni valorisée comme source d’informations crédibles ».


« Les professionnels des médias doivent accepter leur responsabilité collective en tant que ‘4è pouvoir’, et participer à mettre en question les conventions et les codes sociaux qui semblent aller de soi et participer à les réécrire, a-t-elle souhaité.


Devant ce tableau que les femmes estiment peu reluisant pour elle, le ministre Sidi Touré les a invitées à croire à une amélioration de l’image dans les médias. Des avancées notables sont déjà palpables au sein de son département ministériel avec une forte représentativité des femmes à des postes de responsabilité.


Le Gouvernement, a-t-il poursuivi, en fait son cheval et cela s’est illustré de fort belle manière, avec l’adoption, mercredi, en conseil des ministres d’un décret imposant un quota de 30% de représentativité de femmes dans les assemblées élues telles que les conseils municipaux, les conseils régionaux, députation, etc.


« Je soutiens votre initiative que je trouve à la fois pertinente et originale mais aussi, je crois qu’une société ne peut se construire que par la prise en compte de toutes ses composantes, hommes femmes, jeunes personnes âgées, personnes en position de fragilité », a-t-il encouragé, saluant le pacte de Onu-Femmes pour une modification du paysage des médias à mettre au service de l’égalité des sexes.


Les “Petits déjeuners du genre” du REFJPCI se déclinent sous forme d’une visite matinale rendue à une autorité  dans son bureau pour partager avec elle pour un « petit déjeuner authentique » autour de sa vision sur la réduction des disparités du genre, a-t-on appris.


Le numéro inaugural a bénéficié de la présence de la responsable pays de l’UNESCO, Anne Lemestre, de la directrice centrale de l’Agence Ivoirienne de presse (AIP), Oumou Barry Sana et de la directrice du Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP), Bernise N’Guessan



 
›Voir d'autres actualités

 

Mot du Directeur Exécutif Mme N'Guessan Bernise après la présentation des voeux 2019 de la Presse au Président de la République

Cérémonie de présentation officielle des interventions du FSDP au profit du secteur des médias privés ::: 2018

 

Fonds de Soutien et de Développement de la Presse © - Siège social : Riviéra Attoban, derrière le Collège Jules Ferry. Tél : (225) 22 43 88 35/ 07 07 13 22 - 17 BP 1221 Abidjan 17
– Site Web : www.fsdp.ci – Email : infos@fsdp.ci © Copyright 2011-
- Nous ecrire